Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • La B.D. d'Halloween: END de Barbara Canepa et Anna Merli

    Catégories : Livres

    Le voici, le voilà, notre dernier Halloween avant la fin du monde (enfin peut-être, mais vaudrait mieux pas, j'ai des trucs sympas prévus en 2013...)!

    Aujourd'hui, point d'étape exotique, je suis en chemin vers le Japon, et parcourir 10 000 km (à une ou deux citrouilles près) à dos de balai, c'est un peu longuet (et ça fait accessoirement mal aux fesses). Donc, pour passer le temps agréablement, on va discuter de cette magnifique bande-dessinée qu'est END.

    Pour être honnête, ça faisait déjà un petit moment que je bavais d'envie de l'acheter sans même l'avoir ouverte. Mais comme je m'étais imposée un régime draconien mais juste, à savoir lire cinq livres de ma PAL avant de faire UN SEUL achat littéraire, j'ai dû m'armer de patience (je peux parfois être très dure avec moi-même, bien que je sois le plus souvent très complaisante).

    D'abord, j'adore le travail de Barbara Canepa et j'étais déjà conquise dès la couverture de l'oeuvre.

     

    end-tome-1---elisabeth.jpg

     

    Qu'en est-il alors après cette lecture tant attendue?

    END est un vrai chef d'oeuvre visuel. Même sans histoire, il aurait déjà comblé mes attentes, ce qui est suffisamment rare pour être souligné.

    Quelques preuves à l'appui:

    20121025_180452.jpg

    Une belle chouette

    20121025_180817.jpg

    Une planche (j'ai eu quelques difficultés à prendre cette photo, toutes mes confuses)

    9782302009592_p_1_3.jpg

    Mon chouchou, Napoléon, le serpent corail

     

    Tu peux aussi feuilleter quelques pages ici si tu veux.

    De magnifiques images donc, mais le duo Canepa - Merli n'en est pas resté là. La poésie des images rejoint celle de l'histoire, un conte macabre dans lequel Elisabeth cherche à comprendre ce qu'elle est devenue et comment.

    Elisabeth est-elle vraiment morte? Cette mort servirait-elle les intérêts de sa soeur? Quels sombres secrets cachent les soeurs de l'école? Nora, la meilleure amie d'Elisabeth, abandonnera-t-elle son enquête? 

    Aucune de ces questions ne trouvera de réponses dans ce premier tome qui jette les bases d'un univers de cauchemar onirique, dont on attendra la suite avec une grande impatience!

  • Challenge Halloween: "L'heure du loup" de Robert McCammon

    Résumé:

    Michael Gallatin est un as de l'espionnage, un séducteur, mais surtout un loup-garou. Capable de se transformer à la vitesse de l'éclair, de tuer silencieusement et avec une incroyable férocité, il a déjà donné un aperçu de ses talents en Afrique contre Rommel. Il doit maintenant s'acquitter de la plus dangereuse et de la plus délicate des missions : découvrir qui se cache derrière l'opération « Poing d Acier », le mieux gardé des plans secrets nazis. En renouvelant la figure du loup-garou, Robert McCammon crée un héros fascinant dans une intrigue captivante.

    51I8KVOqMbL._SS500_.jpg

    Les nazis qui rencontrent le surnaturel, on a déjà vu ça, notamment dans Hellboy, ou plus récemment dans Iron Sky (rappelle-moi de t'en parler de celui-là, il vaut son pesant de cacahuètes!). Dans "L'heure du loup", les nazis ont maille à partir avec un loup-garou-agent-secret. Je sais, ça fait beaucoup pour un seul homme.

    Mais Michael Gallatin est un James Bond un peu cabot (pardon...) et sait se sortir de n'importe quelle situation, aussi indépétrable soit-elle. De plus, comme le James Bond précité, Michael tombe toutes les jolies demoiselles qu'il rencontre. Bref, il est une incarnation du héros flamboyant qui va sauver le monde.

    Pourtant, le pauvre n'a pas eu la vie facile. Encore enfant, et à l'époque connu sous le nom de Mikhaïl Gallatinov, il a vu sa famille se faire massacrer par des révolutionnaires russes, avant d'être attaqué en forêt par une meute de loups affamés. Il passera les quatorze années suivantes dans l'épaisse forêt russe à mener sa vie d'homme-loup, avant de débarquer en Angleterre et de se faire enrôler pour servir sa Majesté.

    Tu penses certainement à ce stade, ami lecteur, que ce livre s'aventure un peu dans tous les sens. Détrompe-toi, Robert McCammon a su avec brio retracer l'existence de Michael, en alternant la narration de son passé et de sa mission présente, le premier éclairant la seconde.

    Car la grande question de ce roman est de savoir qui, des hommes ou des bêtes, sont les véritables animaux. L'auteur argue plusieurs fois au cours du roman que le loup tue uniquement pour se nourrir, donc par nécessité, mais jamais par cruauté; contrairement à l'homme en général et aux nazis en particulier.

    D'ailleurs, le récit de la mission pour faire échouer les plans desdits nazis est passionnant, bien qu'il comporte certains passages qui donneraient presque la nausée, je pense en particulier au camp de concentration avec son "Chenil" et la mort de Krolle.

    En conclusion, "L'heure du loup" est un roman fantastique au contexte historique dont on dévore les sept cents pages très facilement, je le recommande aux amateurs du genre!