Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

beauté - Page 3

  • Il y a une 2e vie pour les pneus et les cartes routières...

    ... quand on a de l'imagination! Et c'est le cas des trois créatrices de la marque Nan'J'Bag.

    Je voulais donc te faire découvrir cette marque qui m'a tapé dans l'oeil lors de mes pérégrinations webesques. J'ai d'ailleurs craqué sur un de leurs modèles, que voici:

    996004964730.jpeg

     

    N'est-il pas magnifique?

     

    Comme tu peux le constater, il a été réalisé à partir de matériaux de recyclage, dont un pneu et des cartes routières de Sumatra. Ce dernier détail pourrait s'avérer fort utile si je viens un jour à me perdre sur l'île indonésienne (le pourcentage de chances est faible, je te l'accorde, mais pas inexistant). Ça pourrait aussi alimenter une conversation avec un interlocuteur né sous ces latitudes...

    Exemple type: "Holala, mais Glorifine, elle est pas à jour du tout ta carte! Elle date de 1972 ou bien? Tu vois la zone verte là? Ben maintenant y a un complexe hôtellier de luxe pour les touristes, et là y a une autoroute... Tu ferais mieux de t'acheter un GPS tu sais!" (Tu auras sans doute noté au passage ma très subtile dénonciation des effets pervers du tourisme de masse... Ceci dit, ne soyons pas hypocrites, des vacances à Sumatra font quand même bien rêver!)

    Pour en revenir aux sacs NJB, j'aimais aussi beaucoup ce mini-sac:

    169289756289.jpeg

    Pochette de soirée faite à partir de sacs de riz recyclés

    Mais la partie raisonnable de moi-même a fait la morale à la partie acheteuse compulsive (elle ne gagne pas à tous les coups, mais elle s'accroche), en lui énonçant ce verdict sans appel:

    "Les mini sacs ne sont pas faits pour toi, petite écervelée!"

    Un propos tranchant, mais pourtant bien mérité.

    La vérité est que, dans un sac aussi ravissant que celui-ci, tu peux mettre ton portable (une version récente hein, le talkie-walkie fin 20e siècle, ça ne rentre pas) et ton gloss, point final.

    Et ça, en ce qui me concerne, c'est tout bonnement mission impossible!

    Pourquoi? Pour ça:

    P220211_11.470001.JPG

    Ça vois-tu, c'est la quantité minimum de choses que je dois impérativement trimbaler avec moi à chaque sortie.

    Petit descriptif:

    - un livre pour les transports en commun ("De bons présages" de Pratchett & Gaiman en ce moment, très bon S.F., je tâcherais d'en faire une critique une fois fini)

    - mon portable dans sa jolie housse rétro-kitsch

    - un parapluie (j'habite l'Ouest...)

    - un gloss (Cupid's Victim de chez High Voltage Cosmetics, produit vegan et belle couleur, mais tendance à filer)

    - un paquet de mouchoirs (j'habite à l'Ouest, bis)

    - un gel anti-bactérien (pour survivre aux virulents microbes des transports en commun)

    - un miroir de poche (pour pouvoir psychoter sur une pustule microscopique ou sur un sourcil oublié à l'épilation par exemple...)

    - un crayon (toujours utile)

    - mon portefeuille (écologique lui aussi, on en reparlera)

    - une clé USB avec écouteurs et pile de rechange pour écouter mes chansons favorites n'importe où, n'importe quand (c'est vrai que c'est moins la classe qu'un MP4 mais personnellement, ça me suffit)

    - mon porte-monnaie (oui c'est bien le chat d'Emily the Strange à droite de la photo, il est énorme, tout ce volume ne contient la majeure partie du temps qu'une ou deux pièces, mais je l'aime!)

    Le truc qu'on aperçoit en haut à droite est ma boîte à sucre, mais ça je ne l'emporte pas avec moi, rassure-toi.

    Voilà, maintenant je t'ai vidé mon sac pour te présenter des créations sympas qui permettent d'allier mode et écologie, j'espère que ça t'a plu!

    La prochaine fois, je crois que je vais te parler cuisine... En attendant bonne soirée à toi cher lecteur!