Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

beauté - Page 5

  • Quelques soins ayurvédiques

    Cher ami lecteur, je t'avais promis dans l'article précédent de parler de poudres magiques, me revoilà donc avec un petit topo sur des produits ayurvédiques!

    Kezako l'Ayurveda? Il s'agit d'une médecine traditionnelle millénaire, qui puise ses racines dans l'Inde ancienne et la religion brahmanique. Ayurveda signifie connaissance (VEDA) de la vie (AYUR), ou science pour prolonger la durée de vie. Pour en savoir plus, tu peux consulter les sites Ayurveda en France et Pondichery.com.

    Tu peux même faire un test sur Psychologies.com pour savoir quel "dosha" (élément) influence ton caractère et ta santé. Bon ben moi je suis "Pitta" (feu), j'ai besoin de me modérer semble-t-il. Concernant leur synthèse: il est vrai que mon corps réagit très mal aux "aliments rouges": tomates, poivrons, épices me collent des brûlures d'estomac géantes, j'ai la peau réactive, en revanche je ne suis pas agressive (enfin je ne pense pas...). Bref, c'est ludique et ça prend moins de 5 minutes, de quoi occuper une pause déj ou café oisive!

    Venons-en à l'objet de cet article: les soins cosmétiques ayurvédiques au quotidien. Je t'avais déjà exprimé tout le bien que je pensais du shikakai et j'ai voulu savoir s'il existait d'autres produits miraculeux du même genre. J'ai donc passé une petite commande sur le site anglais Spices of India que je recommande d'ailleurs, ils sont sérieux et rapides (contrairement au transporteur français avec lequel ils bossent, ça c'est dommage) et leurs prix sont beaucoup plus avantageux que ceux des distributeurs français!

    Ayurdéva.JPG

     Le contenu du colis, j'ai été sage et raisonnable sur ce coup là

     A titre d'exemples:

    - Amla Hesh: 1,05 € chez SOI contre 1,95 € en moyenne en France

    - Orange Hesh: 1,27 € contre 1,95 €

    - Shikakai Hesh: 1,22 € contre encore 1,95 €

    Tu ne te ruineras pas en frais de change (j'ai jeté la facture, je ne peux plus te dire, mais c'était minime) ni en frais de port puisque j'ai payé 8,30 € contre... 10 € proposés par le vendeur français! Et puis, cherry on the cake, la gamme de produits est très étendue chez nos voisins anglais. Tu peux même commander de la mangeaille, d'ailleurs...

    Baklava.JPG

    J'ai craqué sur ces gâteaux diaboliquement délicieux que sont les baklavas (3000 calories la pièce). Fort heureusement, ma fratrie a contribué à les faire disparaître...

    Ça y est, j'ai tout testé et je peux donc te livrer mes impressions!

    L'amla

    Cette poudre est faite à partir du fruit amla, la groseille indienne. C'est un astringent naturel qui stimule la racine des cheveux et favorise ainsi leur pousse, il leur donne brillance et renforce leur couleur (pour les brunes). Il prévient aussi les infections du cuir chevelu ainsi que le grisonnement prématuré. On peut aussi s'en servir en masque purifiant pour le visage.

    Utilisation: Mélanger la poudre avec un peu d'eau ou de lait. Appliquer la pâte sur le cuir chevelu et les cheveux puis rincer après 30 à 45 minutes.

    Mon avis: J'aime beaucoup. La pâte sent bon, nettoie bien et fait vraiment briller les cheveux. J'ai trouvé que j'avais plus de reflets après l'application et que mes cheveux étaient très souples.

    L'aritha

    C'est de la poudre de noix Rhita, aussi appelées noix de lavage (noix que j'utilise aussi pour ma lessive, je t'en parlerais une autre fois). Elle nettoie les cheveux en profondeur.

    Utilisation: Mélanger la poudre avec un peu d'eau, laisser poser 5 minutes puis rincer.

    Mon avis: L'usage et les résultats ressemblent à s'y méprendre à ceux du shikakai, à ceci près que le shikakai sent plus fort mais apporte un soin supplémentaire aux cheveux.

    La poudre de zeste d'orange

    Elle tonifie la peau, nettoie en profondeur, est efficace contre les petits problèmes des peaux jeunes. Utilisée sur les cheveux, elle ravive, adoucit et facilite le coiffage.

    Utilisation: Mélanger la poudre avec un peu d'eau ou de lait. Appliquer cette pâte sur la peau ou les cheveux puis, après 20 min, laver à l'eau chaude et rincer à l'eau froide.

    Mon avis: Il fallait bien qu'il y ait un produit qui me séduise moins, et c'est celui-là. Je l'ai essayé en masque visage et ça a été une catastrophe: peau irritée et rougeurs pendant deux jours...

    horreur.gif

    Mère Nature a pourtant été plutôt sympa avec moi niveau derme, j'ai une peau normale, je n'ai pas de soucis en dehors d'une cicatrice de brûlure sur le front (souvenir d'un moche coup de soleil aux sports d'hiver quand j'étais ado, mais apparemment je suis la seule à la voir) et des flushes passagers dûs à la réactivité citée plus haut. J'en déduis donc que la poudre de zeste d'orange n'est pas idéale pour les peaux sensibles. A voir en masque cheveux, ça ne pourra pas être pire de toutes façons!

    La poudre de pétales de roses

    Elle rafraîchit et adoucit la peau, elle peut aider à traiter les problèmes d'acnée.

    Utilisation: Mélanger la poudre avec un peu d'eau, du lait ou de l'eau de rose. Appliquer cette pâte sur la peau puis rincer au bout de 20 min.

    Mon avis: Bon produit. Il faut dire aussi que ma peau aime particulièrement cette fleur, j'ai l'impression qu'elle n'est jamais plus contente qu'après un masque de lotion à l'eau de rose. Logiquement donc, ce masque, qui sent très bon, a rendu ma peau plus nette, avec un teint visiblement plus frais.

    Le savon ayurvédique Médimix

    C'est un savon aux neuf plantes ayurvédiques qui traite les problèmes de peau. Je l'avais acheté initialement pour Angélas qui souffre épisodiquement d'eczéma. Le cher ange m'a dit qu'il appréciait l'attention mais qu'il préférait ne pas essayer car selon ses dires: "J'aime la nature mais la nature ne m'aime pas". C'est vrai qu'il est gâté niveau allergies: pollens, petits pois, tomates, pommes de terre... (En prenant ces éléments en compte et mon végétarisme, faire les courses est un casse-tête perpétuel!)

    C'est donc moi qui utilise le savon pour ma toilette. Il sent très bon et ma peau l'apprécie... sauf au niveau des mains. Bizarrement, je suis obligée de mettre de la crème hydratante après usage sinon ça me tiraille de sécheresse. C'est un bon produit mais je n'en rachéterais pas.

    L'huile de Neem

    Cette huile est obtenue à partir du fruit du margousier (neem) qui ressemble à notre amande. Elle est riche en acide oléique et donc très nourrissante, mais aussi antibactérienne et insectifuge. Elle peut également aider les peaux à problèmes.

    Utilisation: L'huile de la marque Ayucare est pour tous usages: peau, ongles, cheveux. Appliquer une petite quantité sur la zone désirée et masser.

    Mon avis: Je l'ai d'abord testée en bain d'huile sur mes cheveux et honnêtement, je n'ai rien remarqué de particulier. Par contre, c'est très efficace sur la peau, j'en ai appliqué suite à un coup de soleil sur le bras gauche (j'aime le bronzage camionneur) en débordant sur les ongles (il ne faut vraiment pas en mettre beaucoup, c'est très gras). Le lendemain ma peau avait bronzé et mes ongles paraissaient plus solides.

    Le baume du Tigre blanc

    C'est un onguent de la pharmacopée chinoise, nous quittons donc les rivages du Gange. Le baume blanc est utilisé pour soigner les maux de tête, les congestions nasales et les piqûres d'insectes (le rouge est utilisé pour les muscles). Il est composé de vaseline, paraffine, camphre, huiles de menthe et d'eucalyptus.

    Utilisation: A appliquer en léger massage sur les tempes, sous le nez ou sur les piqûres selon le besoin.

    Mon avis: C'est un petit pot qui a fait ses preuves, j'en ai toujours un à la maison ou dans mon sac. Je l'utilise principalement en remède contre la migraine, le temps que les cachets fassent effet. La durée du soulagement chez moi est d'environ un quart d'heure. Ça paraît peu, mais quand tu as envie de te taper la tête contre les murs, que le moindre rai de lumière ou la sonnerie du téléphone deviennent des agressions insupportables: c'est E-NOR-ME!

    Sinon, ça soulage effectivement bien les piqûres de moustique. Troisième usage, appliqué sous le pif, ça court-circuite toute odeur nauséabonde, c'est redoutable (par amitié pour les protagonistes de l'affaire, je tairais les circonstances de cette découverte).

    ♦♦♦

    Voilà donc mes opinions sur ce shopping ayurvédique! Comme d'habitude, si tu as des questions ou des remarques, les commentaires te sont ouverts ami lecteur!

    Sur ce...

    1962205903_small_1.jpg

     

  • L'incroyable histoire de la résurrection de mes cheveux

    J'avais promis du poil la semaine dernière, et me revoilà avec une petite note capillaire!

    Il y a peu, quelques amis et moi-même entretenions une causerie sur facebook au sujet de cette vidéo:


    The Story of Cosmetics par visionontv

    Car ami lecteur, dans les cosmétiques, il n'y a pas que des ingrédients qui nous veulent du bien! En particulier dans les produits destinés à nos cheveux, il y a un paquet de composants chimiques certes très efficaces pour avoir un brushing éblouissant à la Eva Longoria, mais aussi peu recommandables du point de vue de la santé... Je ne disserterais pas là-dessus aujourd'hui mais si tu veux en savoir plus, je te renvoie au guide cosmetox de Greenpeace que tu peux télécharger .

    Donc lors de cette conversation, une amie faisait valoir à juste titre qu'il n'y avait vraiment que les produits bio qui offraient la garantie du naturel, et que ces derniers étaient tout de même en moyenne 2 à 3 fois plus chers que leurs rivaux du supermarché.

    Exemple:

    - Le Pantene Pro V dont parle Annie Leonard dans la vidéo -> 3,50€ les 250 ml

    (Digression: A chaque fois que j'entends Pantene Pro V, je pense à ce passage de Spaced)

    - Le Logona Bambou de ta servante -> 8,70 les 250 ml

    Gloups, il faut bien en convenir, les cheveux sont heureux, le porte-monnaie beaucoup moins.

    Est-on pour autant condamné à faire un choix entre un shampoing aux ingrédients douteux mais pas cher et un shampoing respectueux de notre personne et de notre environnement mais pas de notre budget? Et bien moi je dis NON, pas question, je vivrais en harmonie avec mes cheveux sans que ça me coûte plus de 7 € par mois (moyenne approximative) et sans contribuer à l'engraissement du portefeuille de la vieille!

    Pourtant avec mes cheveux, je reviens de loin tu sais! Je leur en ai fait voir de toutes les couleurs, au propre comme au figuré. Pendant plus de 10 ans, j'ai arboré toutes les couleurs de cheveux, du blond vénitien au noir corbeau en passant par le rouge rubis: tout, je leur ai tout fait! Et même si ces crises de schyzophrénie capillaire étaient assumées voire amusantes, mes cheveux ne me disent pas merci. Il y a 2 ans, je me suis rendue compte que j'avais une belle mèche blanche qui prenait de l'ampleur sur le côté droit de ma tête, un peu comme celle de M.Sheffield...

    3191pierce.jpg

    Cette maudite mèche se pigmentait de moins au moins avec les colorations, et mes cheveux commençaient sensiblement à ressembler à ça:

    12714512854aZBY9r.jpg

    Avant

    C'était la guerre et c'était moche, crois-moi.

    J'ai donc réagi en me disant qu'il fallait peut-être tout réapprendre depuis le début sur l'entretien du cheveu, ou comment passer de Cruella à Raiponce -> gros, très gros challenge!

    Et aujourd'hui, sans avoir encore la chevelure luxuriante de JJJ Long Hair (hallucinante), je tiens la bonne mèche!

    cheveux 2.jpg

     Après

    Désolée: Photo pourrie, il n'y a pas de fenêtre dans ma SDB, je ferais un edit avec une photo en extérieur plus tard

    Je vais donc présentement te communiquer le fruit de mes expériences!

    1) L'avant-shampoing:

    C'est à dire le masque, qu'il soit purifiant, détoxinant, hydratant, selon la nature de tes cheveux.

    a) Personnellement, j'ai beaucoup pratiqué le masque détoxinant pour virer les résidus de colorations chimiques (+ d'1 an à tout enlever...) avec cette composition:

    - 2 cuillères à soupe d'argile montmorillonite (argile verte que tu peux acheter chez Aroma Zone)

    - 1 cuillère à soupe d'huile d'olive

    - 2 cuillères à soupe d'eau

    - le jus d'un citron

    On obtient une pâte épaisse à laisser poser 20 mn, c'est très efficace et ça revient bien moins cher que la version commercialisée par Aube Indienne.

    b) J'ai les cheveux secs, je dois donc les nourrir avec un bain d'huile une fois par semaine. Kezako le bain d'huile? Tout est dans le nom, tu appliques de l'huile végétale (olive, amande, moi  après moult tests, ma chouchou est définitivement celle de coco) sur les longueurs et tu laisses poser 30 mn avant de faire ton shampoing. Quand j'ai les cheveux très secs et/ou fourchus, il m'arrive de faire le bain d'huile avant de me coucher, d'enrouler mes cheveux dans une serviette et hop au lit, puis de les laver le lendemain matin.

    Là non plus, ça n'est pas la ruine, tout est dans la cuisine, et en plus ça rime (pardon). Pour info, une bouteille d'huile de coco de 250 ml ne coûte même pas 2€ en épicerie asiatique, et elle dure un bon moment!

    2) Le shampoing:

    Bon là, le marché offre quand même une grande variété de produits, naturels ou biologiques, ça se développe bien. Je ne te donnerais donc que mes favoris.

    a) Logona shampoing crème au bambou: on va commencer par lui puisqu'on le citait précedemment. OUI, il coûte un peu cher, MAIS sa texture crème fait qu'il faut très peu de produit pour bien se laver les cheveux, il dure donc plus longtemps que les shampoings "classiques". C'est mon shampoing liquide préféré jusqu'à aujourd'hui (et je te prie de croire que j'en ai testé quelques-uns!), mais je ne pense pas qu'il convienne à tous les types de cheveux. C'est un soin "extra riche" selon les termes du fabricant, donc chevelures à tendance grasse s'abstenir à mon humble avis...

    b) Karma Koma de Lush: c'est un shampoing solide qui dure très longtemps, qui mousse extraordinairement et qui a une odeur à tomber pour peu qu'on aime le patchouli. En plus il est vegan (aucun composant d'origine animale et non testé sur les animaux -> très important aux yeux de ta servante)! Il n'est cependant pas parfait puisqu'il contient du laurylsulfate de sodium, c'est le seul bémol.

    c) Shikakai: J'adore. C'est ma révélation capillaire de cette décennie. Comme dit la marque Hesh qui le commercialise (je trouve d'ailleurs le leur meilleur que celui d'Aroma Zone, il est un poil plus cher), c'est un "bousillant de saleté". Ça lave divinement, ça soigne les cheveux, c'est 200% écolo et c'est vraiment très économique. Ça sent juste un peu fort la terre, même si on s'habitue, et la première utilisation surprend, on a vaguement l'impression de se laver les cheveux avec de la boue. Mais voilà,  je suis accro, je ne pourrais plus m'en passer de ce truc là!

    3) L'après-shampoing:

    Je suis une mauvaise fille, je n'utilise pas cette chose. Jamais. Et j'ai même pas honte.

    4) Le rinçage:

    In-dis-pen-sable! J'ai deux formules: rinçage à l'eau froide: un peu de courage pour un max de résultats, et rinçage à l'eau vinaigrée. J'ai une petite bouteille en verre de 75 cl de côté à cet effet (merci la soupe), j'y verse 6 cuillères à soupe de vinaigre (blanc ou aromatisé, c'est toi qui choisis, évite quand même le balsamique...) et je remplis d'eau. Je referme, je remue et je verse une fois mes cheveux rincés. Il ne faut surtout pas se re-rincer les cheveux après sous peine de perdre tout le bénéfice. Oui, ça pue sur le moment, mais l'odeur s'évapore une fois les cheveux secs.

    Les 2 types de rinçage ne me coûtent donc quasiment rien (j'ai une cave de vinaigre , je l'utilise aussi abondamment pour le ménage) et ça fait un bien phénoménal à mes cheveux!

    5) Le séchage:

    Sur le dos de la bête, à l'air libre, je n'ai rien trouvé de mieux (même si j'ai un sèche-cheveux de compétition dans ma SDB, il sert aux invités).

    6) Le coiffage:

    C'est un sujet un peu douloureux car il y eu divorce. J'ai dû me séparer de toutes mes brosses et peignes en plastique... En lieu et place de ces derniers, j'ai investi dans: une brosse en poils de sanglier, une brosse et un peigne en bois. Ça n'a l'air de rien, mais ça a considérablement amélioré l'état général de ma tignasse et rendu le coiffage nettement plus facile.

    Le plastique + les cheveux = électricité, casse, fourches -> association à bannir!

    7) La coupe:

    0 €, c'est du fait maison. Je coupe environ 5 cm tous les semestres. Certes, ça oblige à avoir des cheveux longs et certaines fois sont moins réussies que d'autres... D'ailleurs en voyant la photo, je remarque une ondulation dans le bas plus longue que les autres, je vais devoir rectifier ça!

    Mais quand tu vas chez le coiffeur et que tu demandes de couper 5 cm et rien d'autre, la coiffeuse comprend invariablement 10 cm (dans le meilleur des cas).

    8) La coloration:

    Fini le chimique, place au henné. Du fait de la mèche du sage susmentionnée, je dois colorer, je n'ai pas le choix. Et le henné, c'est beau, ça couvre relativement bien, et ça vieillit mieux que les colos chimiques. Cela étant, ça a tout de même été la transition la plus délicate. Poser le henné est long et ardu, ça pèse sacrément sur la tête et ça me file la migraine... Mais le résultat en vaut la peine. J'essaierais peut-être plus tard les colorations végétales et je te donnerais alors mon sentiment. Si tu as déjà essayé ami lecteur (pour le coup, je crois qu'amie lectrice est plus approprié), n'hésite pas à partager ton impression!

    9) L'alimentation et les compléments:

    Je ne t'apprends rien, les cheveux sont comme le corps et la peau, ils sont plus beaux s'ils sont bien nourris. En ce qui me concerne, une cure de gélules de levure de bière à l'automne et une de miel de châtaigner (petite cuillère à faire fondre sous la langue matin et soir) à présent font des miracles!

     

    Voilà tu sais tout ou presque de mon quotidien capillaire. Si tu as des questions, des remarques, des expériences à partager, les commentaires te sont ouverts!

    En attendant, bon dimanche soir tout déphasé avec l'heure d'été!

     

  • Il y a une 2e vie pour les pneus et les cartes routières...

    ... quand on a de l'imagination! Et c'est le cas des trois créatrices de la marque Nan'J'Bag.

    Je voulais donc te faire découvrir cette marque qui m'a tapé dans l'oeil lors de mes pérégrinations webesques. J'ai d'ailleurs craqué sur un de leurs modèles, que voici:

    996004964730.jpeg

     

    N'est-il pas magnifique?

     

    Comme tu peux le constater, il a été réalisé à partir de matériaux de recyclage, dont un pneu et des cartes routières de Sumatra. Ce dernier détail pourrait s'avérer fort utile si je viens un jour à me perdre sur l'île indonésienne (le pourcentage de chances est faible, je te l'accorde, mais pas inexistant). Ça pourrait aussi alimenter une conversation avec un interlocuteur né sous ces latitudes...

    Exemple type: "Holala, mais Glorifine, elle est pas à jour du tout ta carte! Elle date de 1972 ou bien? Tu vois la zone verte là? Ben maintenant y a un complexe hôtellier de luxe pour les touristes, et là y a une autoroute... Tu ferais mieux de t'acheter un GPS tu sais!" (Tu auras sans doute noté au passage ma très subtile dénonciation des effets pervers du tourisme de masse... Ceci dit, ne soyons pas hypocrites, des vacances à Sumatra font quand même bien rêver!)

    Pour en revenir aux sacs NJB, j'aimais aussi beaucoup ce mini-sac:

    169289756289.jpeg

    Pochette de soirée faite à partir de sacs de riz recyclés

    Mais la partie raisonnable de moi-même a fait la morale à la partie acheteuse compulsive (elle ne gagne pas à tous les coups, mais elle s'accroche), en lui énonçant ce verdict sans appel:

    "Les mini sacs ne sont pas faits pour toi, petite écervelée!"

    Un propos tranchant, mais pourtant bien mérité.

    La vérité est que, dans un sac aussi ravissant que celui-ci, tu peux mettre ton portable (une version récente hein, le talkie-walkie fin 20e siècle, ça ne rentre pas) et ton gloss, point final.

    Et ça, en ce qui me concerne, c'est tout bonnement mission impossible!

    Pourquoi? Pour ça:

    P220211_11.470001.JPG

    Ça vois-tu, c'est la quantité minimum de choses que je dois impérativement trimbaler avec moi à chaque sortie.

    Petit descriptif:

    - un livre pour les transports en commun ("De bons présages" de Pratchett & Gaiman en ce moment, très bon S.F., je tâcherais d'en faire une critique une fois fini)

    - mon portable dans sa jolie housse rétro-kitsch

    - un parapluie (j'habite l'Ouest...)

    - un gloss (Cupid's Victim de chez High Voltage Cosmetics, produit vegan et belle couleur, mais tendance à filer)

    - un paquet de mouchoirs (j'habite à l'Ouest, bis)

    - un gel anti-bactérien (pour survivre aux virulents microbes des transports en commun)

    - un miroir de poche (pour pouvoir psychoter sur une pustule microscopique ou sur un sourcil oublié à l'épilation par exemple...)

    - un crayon (toujours utile)

    - mon portefeuille (écologique lui aussi, on en reparlera)

    - une clé USB avec écouteurs et pile de rechange pour écouter mes chansons favorites n'importe où, n'importe quand (c'est vrai que c'est moins la classe qu'un MP4 mais personnellement, ça me suffit)

    - mon porte-monnaie (oui c'est bien le chat d'Emily the Strange à droite de la photo, il est énorme, tout ce volume ne contient la majeure partie du temps qu'une ou deux pièces, mais je l'aime!)

    Le truc qu'on aperçoit en haut à droite est ma boîte à sucre, mais ça je ne l'emporte pas avec moi, rassure-toi.

    Voilà, maintenant je t'ai vidé mon sac pour te présenter des créations sympas qui permettent d'allier mode et écologie, j'espère que ça t'a plu!

    La prochaine fois, je crois que je vais te parler cuisine... En attendant bonne soirée à toi cher lecteur!