Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

bon appétit - Page 3

  • La boisson: fondamental!

    Pardon pour ce titre à la M.Manatane, c'est plus fort que moi de temps à autre...

    Je t'avais promis ami lecteur de te présenter de quoi faire un repas complet le soir du 31 octobre si le coeur t'en disait. Il convient donc de commencer par une mixture diabolique ayant pour but d'hydrater (et d'accessoirement saoûler) tes invités!

    Quoi de mieux pour ça que le célèbre Bloody Mary?

    J'avais la composition dans "Cuisine Express", ce livre que je n'ouvre quasiment jamais sauf quand j'ai besoin d'une recette de cocktail ou de celle des rochers à la noix de coco (soit 5 pages sur 450: un investissement fort intéressant n'est-il pas?).

    Bref, je la partage avec toi aujourd'hui. Alors pour faire ce délicieux breuvage, tu as besoin des ingrédients suivants (quantités pour 4 verres):

    - Le jus d'un citron

    - 20 cl de vodka (Personnellement, j'ai un gros faible pour la Zubrowka... Rien à voir, mais j'adore aussi la chanson de Claire Diterzi qui porte le même nom)

    - 40 cl de jus de tomate

    - Tabasco

    - Sel de céleri

    - Poivre du moulin

    - Feuilles de céleri (facultatif selon moi)

    Tu peux si tu le souhaites rajouter un peu de sauce Worcestershire, moi je m'en passe car elle contient des anchois (VG-chieuse, souviens-toi).

    Une fois que tu as tous tes ingrédients, prends ton shaker et remplis-le à moitié de glace pilée. Verse ensuite le jus de citron, la vodka et le jus de tomate puis assaisonne allégrement de sel de céleri et de poivre. Ajoute un trait de Tabasco (et éventuellement 2 ou 3 traits de sauce W.). Frappe ta boisson tel Tom Cruise dans Cocktail puis répartis dans les verres. Pour la décoration, tu peux rajouter les feuilles de céleri, mais moi je préfère un pic et 2 olives: Danny Wilde's style forever.

    1235473954_1.jpgVise-moi la chemise à jabot de Roger Moore, quand on pense qu'il dessinait lui même ses costumes...

    La semaine prochaine, je te proposerais de quoi grignoter en sirotant ton verre!

    Bloody Mary.jpg

    J'ai moyennement réussi ma glace pilée comme tu vois...

  • J'aime les courges!

    Bonsoir ami lecteur!

    Nous voilà donc arrivés en cette belle saison qu'est l'automne qui, personnellement, ne me déprime nullement, bien au contraire. Je savoure la vision d'une nature aux couleurs rougeoyantes et l'apparition des légumes de saison, particulièrement celle des champignons et des courges.

    Ces dernières font l'objet du billet d'aujourd'hui, avec le potimarron qui représentera son espèce très variée.

    potimarron.jpg

    Chez nous, la soupe est le rituel du dimanche soir de septembre à mars, et la toute première soupe de potiron est toujours un régal (oui, Angélas et moi avons des joies simples). Le potimarron ci-dessus a donc ouvert le bal des soupes la semaine dernière et je partage avec toi cette recette ultra-simple qui n'a rien de très original, mais qui n'en est pas moins délicieuse!

    Les ingrédients (pour 4 à 6 personnes):

    - 1 potimarron

    - 50 cl de lait

    - Noix de muscade râpée

    - Sel & poivre

    - Noisette de beurre et/ou lichette de crème fraîche (facultatif)

    ♦♦♦♦♦

    La préparation:

    - Peler le potimarron et le couper en dés, laver à l'eau fraîche

    - Mettre le lait à bouillir. Mettre les dés de potimarron dans la casserole et attendre que le liquide bout à nouveau avant d'ajuster la cuisson sur feu moyen. Laisser mijoter 20 à 30 mn (vérifier la cuisson en piquant les dés avec une fourchette).

    - Mixer la préparation et ajouter de l'eau si la soupe est trop épaisse. Assaisonner avec la muscade, le sel et le poivre et remettre à chauffer 5 à 10 mn.

    - Ajouter selon l'envie le beurre ou la crème puis déguster: bon ap'!

    ♦♦♦♦♦

    Le petit truc en plus:

    Tu peux conserver les graines de ton potiron (toutes espèces) pour les laver, les griller et saler puis les savourer à l'apéro. Simple, original et délicieux, je dois ce tuyau au chef Jamie Oliver.

     

    Mea culpa, j'ai oublié de prendre une photo de la soupe, mais en même temps je me dis que tout le monde voit à quoi ressemble une soupe de potiron, hein?

    Sur ce, je te souhaite une bonne soirée et te dis à samedi où je te présenterais mon programme de blog pour le mois d'octobre, suspense!

  • Le sandwich SNCF n'est pas une fatalité

    Bonsoir ami lecteur!

    Aujourd'hui je ne vais pas bavasser comme à l'accatoumée, je vais te faire un petit billet très kawaii (attends, tu vas bientôt comprendre) parce que demain je vais me lever très tôt pour prendre le train avec Angélas, direction le Nord. Double bonne nouvelle donc car un saut là-haut est toujours bienvenu et aussi parce que j'adore le train. Après mes pieds, c'est mon moyen de locomotion favori: j'y rêvasse, j'y bouquine, j'y travaille (pas souvent), j'y fais des mots fléchés (le seul moment où j'en fais en fait), j'y rencontre des gens sympas (parfois) ... Bref, autant j'ai la trouille en avion, autant je suis en osmose avec le rail.

    Du coup quand j'ai vu ce passage de BBT, ça m'a fait sourire et Angélas m'a lancé un regard oblique insinuant un très net "Tiens, ça me rappelle quelqu'un".

    J'adore sa tronche réjouie

    Mais le hic quand tu es coincé dans le train à l'heure du déjeuner, c'est que tu n'as souvent que deux choix:

    1) Attendre d'être arrivé à destination pour te sustenter, quitte à faire une crise d'hypoglycémie ou à te bourrer de BN (chacun sa méthode).

    2) Te résoudre à aller, tête baissée et papilles en berne, au wagon restaurant pour acheter un sandwich au rapport qualité/prix pas franchement satisfaisant.

    Aucune de ses options ne me séduisant outre mesure, j'ai décidé de me faire un casse-croûte bon, pas cher, facile à manger sans couverts, non salissant (les miettes partout, c'est juste insupportable) et enfin qui n'embaume pas tout mon compartiment (ouais parce qu'une fois j'ai fait Lille-Nantes avec un Maroilles bien fait dans mon sac quand même...). 

    Impossible? Non, pas en pratiquant le bento. Si tu es japanophile et/ou cuisinier amateur, cette petite boîte n'a pas de secrets pour toi. Sinon, le bento est l'équivalent nippon de notre tupperware, en plus pratique et en, disons, plus élégant.

    Voici donc, en exclusivité, ce qu'Angélas et moi allons manger demain midi:

    P120911_22.070002.JPG

    Le concept de kawaii doit t'apparaître plus clairement maintenant, non?

    Le mien est à gauche, celui d'Angélas à droite. Au menu: coeur et étoile de riz, purée de courgettes, oeufs durs, jambon pour monsieur et brocolis pour moi. Et non tu ne rêves pas, les oeufs sont bien moulés en lapin et nounours, j'ai gardé mon âme d'enfant...

    P120911_22.080001.JPGTrop mignon ou trop flippant, au choix

    Enfin pour le dessert, des morceaux de nectarine dans ces boîtes triangulaires que j'adore. Après achat, je disais à Angélas que je trouvais qu'elles nous ressemblaient. Ça ne l'a pas fait rire du tout, cet homme manque parfois singulièrement d'humour.

    P120911_22.110002.JPG

    On s'amuse comme on peut

    Sur ces bonnes paroles, je te laisse ami lecteur, parce que j'ai encore un paquet de trucs à faire avant le départ, je sens que je ne suis pas couchée moi...

    Bonne nuit & à bientôt!