Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

bon appétit - Page 4

  • Tea time: Cake à l'orange

    Bonjour ami lecteur! Me voilà de retour après des vacances bien agréables, même si, comme à l'accoutumée, je n'ai pas fait la moitié de ce que j'avais prévu de faire. J'espère que ce billet te trouvera également en forme en ce début août!

    Aujourd'hui je te propose une petite recette de gâteau. La météo récente m'ayant donné l'impression d'être en octobre, j'ai subitement eu envie d'un "tea time": un thé bien chaud avec un bon gâteau acidulé et fait maison. J'ai donc compulsé ce minuscule et ravissant ouvrage ramené d'Angleterre il y a 3 ans (à l'occasion d'une échappée belle et folle à la fois avec Norberte).

    P310711_10.000001.JPG

    La recette du jour est le cake à l'orange (oui je sais, ça n'est pas tellement la saison, j'évite en général mais là l'envie a pris le dessus!) dont voici les ingrédients:

    Ingrédients cake.JPG

    - 225 grammes de beurre ramolli

    - 170 g de sucre en poudre

    - 3 oeufs

    - 285 g de farine blanche

    - 5 g de poudre à pâte

    - Le zeste et le jus de 2 oranges de taille moyenne

    - 115 g de crème caillée

    - 3 cuillères à soupe de marmelade d'oranges

    - 225 g de sucre glace

    Bon soyons réalistes, trouver de la poudre à pâte et de la crème caillée (clotted cream en V.O.) en France relève de l'exploit ou du gros coup de bol. A défaut, tu peux remplacer la poudre à pâte par de la levure de boulanger et la crème caillée par du mascarpone, c'est un peu différent mais ça fonctionne aussi. Pour les oranges, je conseille de les prendre biologiques vu qu'on mange la peau (après il y en a que ça ne dérange pas de bouffer des pesticides mais moi si).

     Voilà pour les ingrédients, passons à la recette!

    Préchauffer le four à 180°C et beurrer le(s) moule(s) à manquer

    Dans un saladier, mélanger le beurre et le sucre. Battre légèrement les oeufs et les ajouter au mélange. Ajouter la farine, la poudre à pâte/levure, le zeste des oranges et la moitié de leurs jus. Bien mélanger.

    Partager le mélange en deux parts égales, soit entre deux moules à manquer mis à cuire 25 à 30 mn; soit comme moi (une pauvresse qui ne possède qu'un seul moule) en deux fois avec 5 mn de cuisson en moins pour la 2e fournée. 

    Faire l'éternel test du couteau pour vérifier la bonne cuisson puis laisser refroidir.

    Mélanger la crème caillée/le mascarpone et la marmelade puis tartiner ce mélange sur un des gâteaux et recouvrir avec le deuxième à la manière d'un sandwich (d'ailleurs en anglais le moule à manquer s'appelle sandwich tin, fascinant hein?).

    Mélanger le sucre glace au jus d'oranges restant et recouvrir le gâteau de ce glaçage.

    P310711_09.430002.JPG

    La texture vue de très près, ma confiture contenait aussi des zestes parce que j'adore ça

     

    ♦♦♦♦♦

    Bon tea time à toi ami lecteur et à bientôt!

    P310711_09.430001.JPG

     

  • L'omelette foo-young pour les nuls (ou les pressés)

    Je ne sais pas pour toi ami lecteur, mais moi en fin de semaine, j'ai souvent le même tableau dans mon frigo, à savoir ces ingrédients là:

    P290411_12.300001.JPG

     La carotte a une pauvre tête, il est temps d'abréger ses souffrances

    J'ai donc plusieurs recettes pour me faire un plat à partir de ça, mais il y en a une que j'aime plus que les autres et que je vais donc partager avec toi (suis sympa, hein?): mon adaptation de 芙蓉蛋, soit l'omelette foo-young si tu ne lis pas couramment le mandarin (moi non plus, mais j'aime bien faire de l'esbrouffe).

    Que nous faut-il donc pour réaliser ce plat délicieux pour 1 personne?

    - 2 oeufs

    - 1 petit oignon

    - 1 courgette

    - 1 carotte

    Voilà pour les ingrédients de base, auxquels on peut rajouter les ingrédients suivants:

    P290411_12.310001.JPG

     - huile végétale

    - sauce soja (ma drogue, ici bouteille de Kikkoman d'1 L. D'ailleurs fais-moi plaisir ami lecteur, n'achète pas la merde du supermarché qui n'a pas fermenté correctement, achète cette sauce en épicerie asiatique, je te promets que la différence gustative te fera plaisir aussi!)

    - huile de sésame

    - ciboulette (je ne trouve jamais la ciboule de la recette traditionnelle)

    - bouillon de légumes

    - sucre

    - poivre

    - sel

    Si tu veux réaliser une version minimaliste, tu peux utiliser uniquement l'huile et le bouillon.

    On est bon pour les ingrédients, passons maintenant à la réalisation!

    On détaille d'abord les légumes en éminçant l'oigon et la ciboulette et en pelant et taillant la carotte et la courgette. Je pèle aussi la courgette, tant pis pour la déperdition de vitamines, sans quoi j'en ai jusqu'à ce soir pour digérer. Tu peux tailler la carotte et la courgette en petits dés ou, comme moi, les rapêr. Là aussi c'est plus digeste, ça cuit plus rapidement et ça "agglomère" mieux avec l'omelette.

    P290411_12.380001.JPG

    Cette bonne vieille râpe fait marcher mon biceps tout en m'évitant de laver tout mon robot-mixeur

    On bat les oeufs en omelette dans un saladier, puis on ajoute le bouillon (un kub'or délayé dans un fond de tasse), un filet de sauce soja, un càc de sucre et quelques gouttes d'huile de sésame. On sale et poivre et on rebat un petit coup au fouet.

    P290411_12.480001.JPG

    Pas d'inquiétude, cette couleur est tout à fait normale

    On prend une poêle à larges bords (ça suffit amplement, le wok électrique est un gadget) dans laquelle on fait chauffer l'huile, on rajoute les oignons qui blondissent pendant 2 minutes, puis on rajoute la carotte et la courgette, et on laisse cuire encore 2 minutes.

    Enfin, on rajoute l'omelette sur les légumes en on laisse cuire en remuant régulièrement jusqu'à ce que les oeufs soient pris. Parsemez de ciboulette et hop, c'est dans l'assiette!

     

    P290411_13.030002.JPGNo, this is not vomit


    Bon alors il y a des gens qui arrivent, par je ne sais quel miracle, à avoir une omelette à l'aspect parfait, digne d'une photo de carte de restaurant chinois. Moi j'arrive pas, mais le plus important c'est le goût n'est-ce pas? Et le goût est bon! Il faut dire aussi que pour 2 oeufs, 1/2 carotte et 1/2 courgette suffiraient mais je ne peux décemment pas compter sur Angélas pour finir les légumes en se levant (il travaille de nuit le cher ange, du coup à son réveil il prend un petit-déjeuner comme tout être humain civilisé).

    Je ne t'ai pas parlé du temps de réalisation, aujourd'hui j'ai mis 20 mn, prise de photos incluse, tu peux donc raisonnablement tabler sur un quart d'heure. Simple, rapide, pas cher, sain et bon: c'est pas bonheur ça?

    Bon ap' ami lecteur!

  • Quelques plats emblématiques coréens

    Avant tout, je te présente, cher ami lecteur mes plus plates excuses. Oui, car dans l'écriture de ce billet, j'ai procrastiné à fond les ballons! J'ouvre un blog, j'écris un billet et demi, et puis pfiout, plus rien pendant 10 jours: c'est mal et j'expie.

    Cette introduction auto-flagellante étant passée, j'avais promis de la cuisine dans le billet précédent. Aujourd'hui, nous allons donc parler gastronomie coréenne.

    Sache d'abord que je n'ai pas (encore) mis un orteil en Corée (du Sud, celle du Nord me tente un peu moins, va savoir pourquoi...), mais que je me suis éveillée à ces saveurs grâce à la télévision.

    Rétrospectivement, j'avais déjà accroché à la cuisine nippone par ce vecteur. Quand enfant je regardais les dessins animés japonais du Club Dorothée, je me disais toujours que le contenu de leurs assiettes avait l'air fort bon, mais je n'arrivais pas à trouver d'équivalence avec nos plats français, c'était frustrant. Une fois adulte (ou assimilé), j'ai pu enfin comprendre les subtilités de ces mets . Du moins dans les grandes lignes, parce que niveau amour de la bouffe et variété des recettes, les japonais n'ont rien à nous envier.

    Pour en revenir à la Corée, ce sont les dramas qui ont stimulé mes papilles, toujours en quête de nouvelles saveurs! Et oui à mon âge avancé, je regarde des dramas (=courte série généralement romantique, et bien souvent cucul). Il y a des nanas qui regardent Les experts, Gossip Girl ou Plus belle la vie, moi je regarde The City Hall, Coffee Prince ou My lovely Kim Sam Soon, c'est mon choix (sans Evelyne Thomas, merci bien).

     

    cityhall1-1-1.jpgcofferprince.jpgmy_lovely_samsoon.jpg            

    Et dans ces séries, la bouffe est un sujet récurrent, le message "bien manger, c'est la santé" est ultra présent. De mon visionnage intensif, je retiens un top 3 des recettes coréennes: le kimchi, le jajangmyeon et le kongee. 

    Il a donc fallu que je teste tout ça! Ceci sont mes avis, livrés pour vous, prenez et mangez-en tous:

    * Les jajangmyeon

    jajangmyeon.jpg

    Ce sont des nouilles de blé agrémentées d'une sauce brune épaisse, faite à partir de pâte de haricot noir. Ce plat là est le seul que je n'ai pas fait, j'ai acheté la sauce chez mon épicier favori et puis hop, j'ai tambouillé avec mes nouilles. Laisse-moi te dire que je plaçais de grands espoirs dans ce plat pour la bonne et simple raison que j'adore les pâtes sous toutes leurs formes... Verdict: j'ai trouvé ça ignoble, un goût beaucoup trop fort pour mon palais. Je n'exclus pas l'hypothèse selon laquelle c'est peut-être simplement la sauce en boîte qui n'était pas terrible, mais je n'ai pas pu en avaler plus de deux bouchées, et ça crois-moi, ça ne m'arrive quasiment jamais. J'ai un solide coup de fourchette et mes parents m'ont appris à manger de tout et à finir mon assiette! Mais là, j'ai échoué, exit le jajangmyeon.

    * Le kimchi

    kimchi12.jpg

    Le kimchi est un plat composé de légumes et piments fermentés. Il existe une multitude de recettes, mais on retrouve le plus souvent le chou chinois en ingrédient vedette.

    J'ai suivi la recette simplifiée du site "Cours de Coréen". La préparation demande un peu de temps, mais peu d'ingrédients. C'est nourrissant, sain, économique, et très bon... Mais si tu n'as pas l'habitude des plats épicés, je te recommande vivement d'accompagner le plat d'une bonne portion de riz (thaï par exemple).

    * Le kongee

     

    Kongee.JPG

    Photo de mon résultat, à sa seule vue, ça me donne envie d'en refaire tiens...

     

    Le kongee est une soupe épaisse de riz, cuisinée un peu partout en Asie du Sud Est, on la mange pour le plaisir mais aussi lorsqu'on est convalescent car elle est facile à digérer et tonifiante. Sa texture est très semblable à celle du porridge. Cette soupe peut s'accompagner de viande, poisson, légumes (champignons shiitaké ci-dessus), on peut même la décliner en version sucrée pour le petit-déjeuner. C'est vraiment très facile à réaliser, aussi économique que le kimchi, et vraiment délicieux.

    Voilà une recette possible:

    Faire bouillir un volume de 8 tasses d'eau et ajouter un bouillon en cube (j'ai opté pour le Kub'Or car je suis végétarienne, mais les autres fonctionnent aussi).

    Verser 1/2 tasse de riz long grain dans l'eau et faire cuire à feu moyen pendant 1 à 2 heures, en remuant régulièrement (jusqu'à obtention de la consistance du porridge).

    Faire revenir les légumes (champignons, lamelles de chou chinois, dés de carottes... tout est permis!) quelques minutes à la poêle dans un peu d'huile, saler et poivrer.

    Servir le kongee dans un bol, disposer les légumes sur le dessus, assaisonner avec un peu de sauce soja et d'huile de sésame (quelques gouttes seulement, le goût de cette huile est très prononcé).

    Bon appétit!

    *****

    C'est tout pour ce soir, je ne sais pas ce que je te réserve pour le prochain billet, mais je l'éditerais plus vite cette fois, c'est promis! En attendant, bonne soirée!