Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

playlist - Page 4

  • Etape n°2: les zombies

    En route pour la deuxième étape de notre voyage ami lecteur! Cette semaine, prends garde à ton intégrité physique, nous serons cernés par les zombies!

    Comme pour l'étape 1, j'ouvre le thème musicalement avec une chanson débusquée sur YouTube: Zombie Love Song de Your Favorite Martian.

    J'ai craqué pour cette chanson aux accents pop pour ados et aux paroles pour le moins décalées... Je me suis bien marrée à la première écoute! Les paroles sont en-dessous et j'ai fait une petite trad rapide pour les non anglophones (ça perd de sa saveur en français, surtout les jeux de mots, mais c'est juste histoire d'avoir une idée générale).

    Paroles en V.O.

    Paroles en V.F

    You don't know me, baby, but I've seen you around.
    It might be kind of crazy, but I'm just new in town.
    And now I wonder what you'd think if I said, hey look
    I'd like to get your number and a link to your Facebook.
    Now if I tell you what a nice guy's supposed to
    Would that compel you not to scream when I approach you?
    You'll have to promise me you'll take this news calmly,
    But honestly, I'm sort of a zombie.

    I knew you'd be surprised. You can bet that I
    May not be alive, but I sure as hell ain't dead inside.
    What's with the shotty? I ain't wishing you harm.
    You see, I'd try to hold your hand but I'm missing an arm.
    Brains are all I've eaten all week it's true,
    But if my heart were still beating, it would beat for you.
    So let me take you to Wendy's. You deserve it.
    Yeah, I'm a zombie, baby. Ain't nobody perfect.

     

    I'll chase you through the yard and all through the house into the dark.
    I wanna steal your heart and eat your brains.
    I've never been so true, but if my heart were still beating, it would beat for you.
    I wanna steal your heart and eat your brains.

    Baby, sometimes I bite, and you can bet
    That I've got an appetite for human flesh.
    I'll always be near though. You'll have to accept that
    When I nibble on your earlobe you might get infected.
    Cause I fell in love with you and I'm
    Undead but you make me feel alive.
    And when I chase you through the graveyard
    It feels like foreplay.

    If I'm lying I'm dying, and I speak truly
    When I say I love your mind. I'll take brains over beauty.
    We'll be the undead Dagwood and Blondie
    When I teach you how to zombie, teach you, teach you how to zombie.
    And everybody will love you, and you can sing along
    to this post-apocalyptic, postmortem love song.
    So give me a chance, girl. You know I'll be worth it.
    Yeah, I'm a zombie, baby. Ain't nobody perfect.

     

    I'll chase you through the yard and all through the house into the dark.
    I wanna steal your heart and eat your brains.
    I've never been so true, but if my heart were still beating, it would beat for you.
    I wanna steal your heart and eat your brains.

    Brains x 6

    I'll chase you through the yard and all through the house into the dark.
    I wanna steal your heart and eat your brains.
    I've never been so true, but if my heart were still beating, it would beat for you.
    I wanna steal your heart and eat your brains

    Tu ne me connais pas bébé, mais je t'ai vue dans le coin.
    Ca paraît un peu dingue, mais je viens d'arriver en ville.
    Maintenant je me demande ce que tu penserais si je te disais,
    Salut je voudrais ton numéro et être ton ami sur Facebook.
    Et si je te dis ce qu'un mec bien est censé dire
    Est-ce que ça te convaincrait de ne pas hurler en me voyant?
    Tu devras me promettre de prendre cette info calmement,
    Mais à vrai dire, je suis un genre de zombie.

    Je savais que tu serais surprise. Crois-moi
    Si je ne suis pas vivant, tout n'est pas mort à l'intérieur.
    Pourquoi tu sors le fusil? Je ne te veux pas de mal.
    Tu vois, je prendrais bien ta main mais il me manque un bras.
    Oui, c'est vrai que je n'ai mangé que des cerveaux cette semaine
    Mais si mon cœur battait encore, il battrait pour toi.
    Alors laisse-moi t'emmener chez Wendy's*, tu le mérites bien.
    Ouais bébé, je suis un zombie, personne n'est parfait.

    Je te pourchasserais dans le jardin et dans le noir à travers la maison.
    Je veux voler ton cœur et manger ton cerveau.
    Je n'ai jamais été aussi sincère, et si mon cœur battait encore, il battrait pour toi.
    Je veux voler ton cœur et manger ton cerveau.

    Bébé, je mords parfois, et tu peux être sûre
    Que j'ai faim de chair humaine.
    Je serai quand même toujours près de toi. Tu devras être consciente que
    Quand je mordillerais ton oreille, tu risqueras d'être contaminée.
    Parce que je suis tombé amoureux de toi et je suis
    Un mort-vivant, mais tu me fais sentir vivant.
    Et quand je te cours après dans le cimetière
    Ca ressemble à des préliminaires
    .***

    Si je mens je meurs, et je parle sincèrement
    Lorsque je dis que j'aime ton intelligence. Je fais passer le cerveau avant la beauté.
    Nous serons la version morts-vivants de Dagwood et Blondie**
    Quand je t'apprendrais à faire la zombie, t'apprendrais, t'apprendrais à faire la zombie.
    Et tout le monde t'aimera, et tu pourras alors chanter cette chanson post-apocalyptique et post-mortem.
    Donc donne-moi une chance meuf, tu sais que j'en vaux la peine.
    Ouais bébé, je suis un zombie, personne n'est parfait.

    Je te pourchasserais dans le jardin et dans le noir à travers la maison.
    Je veux voler ton cœur et manger ton cerveau.
    Je n'ai jamais été aussi sincère, et si mon cœur battait encore, il battrait pour toi.
    Je veux voler ton cœur et manger ton cerveau.

    Cerveau x 6

    Je te pourchasserais dans le jardin et dans le noir à travers la maison.
    Je veux voler ton cœur et manger ton cerveau.
    Je n'ai jamais été aussi sincère, et si mon cœur battait encore, il battrait pour toi.
    Je veux voler ton cœur et manger ton cerveau.

    * Wendy's est une chaîne de fast food

    ** Personnages de cartoon américain

    *** Ma phrase préférée !

    Rendez-vous demain pour la suite du billet repas d'Halloween!

     

  • Etape n°1: La maison hantée

    Bonjour ami lecteur!

    Avant d'attaquer le challenge de Lou & Hilde mercredi, je me mets dans l'ambiance comme expliqué dans le billet précédent!

    Aujourd'hui, pour initier le thème de la maison hantée, je te propose une chanson de Karen Elson: The Ghost who walks.

    Pour la petite histoire, le titre de cette chanson est un clin d'oeil fait aux anciens camarades de lycée de la belle Karen qui, voyant une grande rousse mince et pâle, ont décidé de l'affubler de ce surnom charmant. Il y en a quelques-un(e)s qui ont dû moins se gausser en voyant leur ex-sujet de moquerie faire la couverture de magazines prestigieux, d'abord comme mannequin et aujourd'hui comme chanteuse...

    Karen Elson, c'était pour le contenu. Du point de vue esthétique, je n'ai pas pu m'empêcher de penser au clip de The perfect drug de Nine Inch Nails. Un manoir victorien, de la brume, des crânes, des veuves noires, un enfant pâle comme la mort, la fée verte, des labyrinthes obscurs: hantise et addiction sont des soeurs dans cette superbe vidéo.

    Bon visionnage et à demain pour le premier volet "Hell Kitchen"!

     

  • Matisyahu: la foi comme moteur

    Bonjour ami lecteur!

    Aujourd'hui, je vais te causer de musique, ça va changer un peu! Si tu es allé te balader sur la chaîne YouTube associée au blog, tu as pu constater que j'aimais des choses très diverses (non, je ne suis pas schyzophrène), et tu es peut-être tombé sur Matisyahu... Et tu t'es demandé qui c'était ce mec barbu avec sa kippa qui chantait du reggae?

    matisyahu1.jpg

    Rien d'étonnant à cela, cet homme n'est malheureusement pas très connu chez nous. En revanche, de l'autre côté de l'Atlantique, Matisyahu se taille une part du gâteau du Top 100 à chaque sortie d'album! Je l'ai découvert il y a quelques années via ma soeur Norberte, qui elle-même l'avait découvert par un collègue, qui lui le connaissait de ... Heu je n'en sais rien en fait, la chaîne infernale s'arrête là.

    Comme j'aime énormément la musique de ce garçon, de plus en plus au fil des albums (phénomène rare chez moi), j'avais envie de te le faire découvrir à mon tour! (Si tu le connaissais déjà, tu as droit à mon estime éternelle)

    Une petite bio?

    Matisyahu, c'est son vrai prénom, a vu le jour en 79 en Pennsylvanie. Il est passionné de musique dès son plus jeune âge, mais l'est nettement moins par l'école qu'il quitte tôt. Il bourlingue un peu et se reconnecte avec sa foi, le judaïsme hassidique. Il sort un premier album en 2004 et connaît le succès grâce à cette chanson:

    A ce jour, il a sorti 4 albums et 2 lives.

    Le style?

    C'est du reggae pur souche avec une bonne pointe de dub, même si on sent des influences musicales très variées, en particulier dans son dernier album "Light". Matisyahu a un timbre de voix identifiable dès les premières secondes; et s'il chantait avec "un accent jamaïcain" à ses débuts, il a aujourd'hui libéré sa voix, il explique d'ailleurs avoir pris des cours de chant à cet effet. Certains de ses fans sont un peu déçus par ce changement, je le trouve au contraire vraiment positif.

    Le contenu des chansons?

    La foi est au centre de la vie de Matisyahu et ça se reflète clairement dans ses textes. Quelques chansons comportent des références précises aux textes religieux et à l'identité juive (je pense notamment à "7 beggars" et à "Jerusalem"), mais ce contenu n'est pas constitutif de son oeuvre. L'artiste parle de l'amour, de la tolérance, du pardon, de l'injustice... Bref, de la vie! Même s'il est un pratiquant strict, ses chansons parlent à tout le monde. Revenant sur son dernier album, il dira ces mots à un journaliste:

    "Certaines personnes disent que je n'écris plus de chansons juives. Ils ne réalisent pas que mes chansons parlent du monde, elles parlent de tout. "

    Et il a raison. Quand j'écoute Matisyahu, je ne pense pas "C'est le juif le plus cool du monde" (cf. certains commentaires navrants qu'on peut lire sur YouTube, ou comment résumer une personne à sa seule foi), et le fait de ne pas être juive moi-même ne m'empêche pas d'apprécier la dimension spirituelle de ses textes. 

    J'aime Matisyahu pour son rythme, sa voix chaleureuse, ses textes à la fois accessibles à tous et spirituellement riches, son audace à se renouveler quitte à prendre des risques... J'aime aussi le fait qu'il échange avec ses fans Facebook comme s'ils étaient de vieux amis, en toute simplicité; le fait qu'il ait l'air d'être un papa gâteau (il a posté une vidéo où ce sont ses mômes qui lui soufflent les lieux et dates de sa tournée parce que lui a l'air bien claqué, j'adore), le fait que ce soit un biker... En gros, ce gars me fait une fort bonne impression.

    69matisyahu.jpg

    Sérieusement, t'as pas envie toi d'aller lui claquer la bise (quitte à manger un peu de barbe) et de lui payer un verre (en tout bien tout honneur, ça va sans dire), avant d'aller refaire le monde autour d'un repas vegan (il l'est -> comment augmenter un peu plus son capital sympathie)?

    Bref, tu l'auras compris, je ne suis pas prête d'arrêter d'écouter les CD de Matisyahu (importés des US car il est ardu de mettre la main dessus en France) et je commence petit à petit à convertir Angélas (le reggae n'est pas trop sa tasse de thé, mais il y viendra).

    Enfin, comme une bonne présentation ne saurait se faire sans morceaux choisis, je te joins ci-dessous quelques-unes de mes chansons préférées.

    Bonne écoute et à bientôt ami lecteur!

    Jerusalem

    One day

    Silence