Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Glorifine Loquace - Page 2

  • "Les contes de Noël de Pierre Lapin" de Beatrix Potter

    Rien ne dit "trop mignooon!" plus que les vidéos de chatons sur youtube... ou que les illustrations de Beatrix Potter!

    Aujourd'hui, dans le cadre du challenge "Il était deux fois Noël", c'est la journée des enfants au chalet. Pour divertir ces petits lutins, nous leur proposons de beaux albums de Noël!

    J'ai choisi "Les contes de Noël de Pierre Lapin" de Beatrix Potter, que je trouve aussi charmants qu'intemporels.

    pierre lapin livre.jpg

     

    L'éditeur Gallimard nous offre avec cet album huit nouvelles de l'auteur:

    ♥ Pierre Lapin

    ♥ Le sucre cassonade

    ♥ Le tailleur de Gloucester

    ♥ Jeannot Lapin

    ♥ Sam Balance

    ♥ La famille Flopsaut

    ♥ Deux vilaines souris

    ♥ Le Noël des Lapins

    ainsi qu'une sélection de belles cartes de Noël illustrées par Beatrix. 

     

    On retrouve donc le petit Pierre Lapin, et son cousin Jeannot, dont le succès auprès des enfants ne se dément pas un siècle après la première publication de leurs aventures.

     

    pierre lapin.jpg

     

    Les illustrations sont vraiment magnifiques. Beatrix Potter était une grande amoureuse de la nature et passait beaucoup de temps à observer la faune des campagnes. La justesse de ses représentations traduit bien cela et on s'attache beaucoup à ces petits personnages "humanisés". En effet, ils aiment porter de beaux vêtements, fêter Noël et éventuellement fumer la pipe (le tabac des lapins est en fait de la lavande).

    Chaque personnage a son caractère et agit en conséquence. Ainsi les Lapins aventuriers iront par trois fois risquer leur peau dans le jardin de Monsieur MacGregor, et les souris gourmandes mettront à sac une maison de poupées. 

    deux vilaines souris.jpg

     

    Les aventures sont aussi intéressantes que les illustrations. Elles délivrent des messages au jeune lecteur: avec le conte de Pierre Lapin par exemple, l'enfant comprendra que si sa maman lui dit de ne pas aller dans un endroit qu'elle juge dangereux, c'est qu'elle a une bonne raison.

    Elles sont aussi très tendres et mettent en avant l'importance de l'entraide, comme dans "Le tailleur de Gloucester" où le chat Simon se sent honteux de ne rien faire pour son maître malade, alors qu'une bande de souris oeuvre durement pour aider ce dernier.

     

    tailleur de gloucester.jpg

     

    En conclusion, "Les contes de Noël de Pierre Lapin" est une très jolie lecture pour les petits, mais aussi pour les adultes qui ont gardé leur âme d'enfant! 

    A noter: L'actrice Emma Thompson a écrit de nouvelles aventures de Pierre Lapin, en collaboration avec l'illustratrice Eleanor Taylor. Ça a l'air prometteur!

     

    On se retrouve demain pour la playlist de Noël

    logo3.jpg

  • Le tuto de Glo: Comment saborder soi-même son blog!

    Il y a des jours où je me fous moi-même les nerfs et où je reprends à mon compte cette phrase de Bridget Jones:

    idiot bridget.jpg

    "J'ai déjà l'impression d'être une demeurée totale la plupart du temps" 

     

    Je te parlais déjà de ces accès de stupidité dans la conclusion (navrante) de ce billet. Heureusement, ces épisodes ne sont pas trop nombreux dans l'année. Mais à ce triste calendrier, je peux inscrire la date du lundi 24 novembre 2014.

    Au début, ça partait d'une bonne intention (l'enfer en est pavé...): je voulais faire du ménage.

    J'avais envie de dépoussiérer un peu le blog en général et en particulier de rassembler tous les billets du Challenge Halloween sous une seule catégorie. J'ai rangé l'édition 2012 impeccablement, l'édition 2013 efficacement, et enfin l'édition 2014 distraitement. "Monumentale erreur!" comme dirait Schwarzie dans "Last Action Hero".

     

    last action hero.jpg

    "Tu as fait QUOI du Challenge Halloween 2014?!?"

     

    Je ne suis vraiment pas faite pour exécuter des tâches répétitives, j'arrête très vite de penser à ce que je suis en train de faire, mon esprit préférant s'évader loin, très loin. Concrètement, si je devais bosser sur une chaîne de production, j'aurais tôt fait de me couper une main par inadvertance.

    Venons-en au drame. J'ai supprimé les billets de cette année avant de vérifier qu'ils avaient bien été imputés à leur nouvelle catégorie, conclusion: 19 billets perdus, ainsi que vos commentaires (dont les derniers de Tachas auxquels je n'ai pas pu répondre: désolée et merci à la fois!)!

    J'ai bien envoyé un mail de détresse au service support de mon hébergeur Hautetfort, dont j'attends encore la réponse, mais je ne me fais pas trop d'illusions...

     

     

    Donc: n'ayant ni le temps ni le courage de réécrire ces 19 billets, je vais faire un bref récapitulatif de ce que j'ai vu et lu durant le Challenge Halloween.

     

    Romans:

    "L'arbre d'Halloween" de Ray Bradbury: un sympathique conte d'Halloween dans lequel une bande de copains voyagent à travers le temps et l'espace pour découvrir les origines et le sens de cette fête, et ainsi sauver leur copain Pipkin.

    "L'étrange affaire de Spring Heeled Jack" de Mark Hodder: une enquête steampunk bien écrite et documentée, qui ne m'a pourtant pas transportée.

    "La France hantée, voyage d'un chasseur de fantômes" de Simon Marsden: des photographies aussi belles qu'énigmatiques de lieux mystérieux en France.

    "Smoke gets in your eyes, and other lessons from the crematory" de Caitlin Doughty: les expériences et réflexions d'une jeune américaine travaillant dans les pompes funèbres. Coup de cœur, passionnant de A à Z!

     

    Albums & B.D.:

    "Billy Brouillard et le don de trouble vue" de Guillaume Bianco: un bel album sombre à l'imagination débridée.

    "The Addams family album" de Charles Addams: un recueil des comics du créateur de la Famille Addams. Une qualité inégale des planches, mais un album très intéressant tout de même pour les fans de cet univers.

    "La petite mort" de Davy Mourier, tome 1: indispensable!

    "Les maudits, Bienvenue au Parc des Chimères" d'Elian Black'Mor: des illustrations fascinantes de créatures mythiques à la manière d'un cabinet de curiosités victorien.

    "Les Simpson: la cabane des horreurs", Collectif, tome 1: léger et sympathique.

    "Monsieur Mardi-Gras Descendre" d'Eric Liberge, tome 1: une vision inédite de l'après-vie.

     

    Films:

    "Elivra" de James Signorelli: les tribulations d'une diva gothique dans un petit village propret, incontournable!

    "Nuits noires" de Martin Guigui: la bouse ciné d'Halloween, à éviter absolument.

     

    Voilà, je crois n'avoir rien oublié. Je vais sécher mes larmes et te souhaiter une bonne soirée ami lecteur! On se retrouve demain pour parler d'un autre challenge...

    ♥ Glorifine, aka la gourdasse ♥

     

  • "Monsieur Mardi-Gras Descendres: Bienvenue!" d'Eric Liberge

    Catégories : Livres

    Éditeur: Dupuis, Collection Empreintes

    Date de parution: 2 Juin 2004

    Nombre de pages: 48

    Résumé:

    Une glissade fatale sur la petite voiture que son fils avait oubliée dans la salle de bains, et voici Victor Tourterelle expédié sans transition de l'autre côté du miroir, au beau milieu d'un désert de craie, sous un ciel noir comme l'encre. Pas un bruit, pas une âme. De son nouvel état, Victor se réjouit d'avoir encore toute sa conscience, qui est bien plus claire que sur Terre ! Mais de son corps, il ne reste que les os. Hagard, le trépassé n'imagine pas qu'il est à l'aube de l'aventure la plus folle qu'aucun défunt n'ait jamais tentée une fois débarqué dans l'autre monde.

    téléchargement (1).jpg

    J'avais évoqué brièvement "Monsieur Mardi-Gras Descendres" lors d'un Challenge Halloween précédent, et j'ai décidé d'approfondir le sujet pour cette édition.

    La bande dessinée s'ouvre sur un squelette tout à fait vif, perdu au milieu d'un désert aride en noir et blanc. Victor Tourterelle sait qu'il est mort mais n'a aucune idée d'où il peut être et, sans personne à qui parler, il s'ennuie ferme.

    Soudain surgit un facteur à vélo, uniquement vêtu de ses os et de sa casquette, qui vient lui donner une lettre et "l'oblitérer"... S'ensuit alors une suite de situations ubuesques, très drôles bien qu'assez tragiques pour notre pauvre protagoniste.

    20141104_120511.jpg

    L'oeuvre d'Eric Liberge possède une thématique forte et des idées originales. Sa vision du purgatoire diffère de tout ce que j'avais pu lire jusqu'alors, ici les morts "vivent" des déchets humains, ont des prothèses squelettiques faites de pièces d'occasion en tous genres, et rêvent juste... d'un bon café!

     

    20141104_121855.jpg

     

    Un excellent album relu dans le cadre de:

    2063462887.jpg2944650521.jpg