Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

drama

  • The Crimson petal and the white

    Catégories : Samedi série

    Attention ami lecteur: coup de cœur télévisuel en approche!

    Tu sais sans doute maintenant comme j'aime les period dramas anglais. Afin de nourrir cette addiction, je me suis constituée une petite Pile A Voir à la tête de laquelle revenait très régulièrement "The Crimson Petal and the white". J'ai cédé à l'achaïte aiguë qui m'habitait et crois-moi ami lecteur, je ne le regrette pas!

    crimson-petaljpg-d86d1a305c03286a.jpg

     

    De quoi s'agit-il donc?

    "The Crimson Petal and the white" est un period drama produit par la BBC en 2011, d'après un roman de Michel Faber (qui a d'ailleurs intégré ma PAL depuis). Si comme moi tu te poses la question, le titre de l'oeuvre est inspiré d'un poème de Tennyson "Now sleeps the crimson petal" que tu peux retrouver .

    L'histoire en quelques mots:

    Sugar, une prostituée de 19 ans qui officie dans le bordel de Mrs Castaway, aspire à une vie meilleure. Son ascension à travers les strates de la société du Londres des années 1870 présente une foule de personnages. Au cœur de l'histoire, cependant, se trouve la lutte d'une jeune femme qui veut s'élever physiquement et spirituellement.

    Un petit trailer?

     

     

    Ce que j'en ai pensé:

    Bon là, point de gros suspense puisque je t'ai déjà dit que j'avais aimé. Beaucoup. A tel point que j'y pensais encore quelques jours après avoir fini de visionner les quatre épisodes.

    Mais qu'est-ce qui m'a plu précisément?

    L'histoire en premier lieu qui présente une galerie de personnages très riche et des relations complexes, tellement bien mises en scène qu'on pense s'être fait une idée d'un personnage, pour changer d'avis... Et finalement se rendre compte qu'on s'était totalement fourvoyé, le cas le plus spectaculaire étant le personnage de William dont on ne perçoit le vrai visage qu'à la fin du drama.

    La seule qui échappe à cet effet de reflet déformé est Sugar, l'héroïne de la série. Sugar est jeune, belle et intelligente. Son seul défaut? Etre née dans la fange. Sugar est une femme en colère car contrainte dès un très jeune âge à la prostitution. Elle méprise ses clients et tient "un livre de la haine" dans lequel elle se plait à leur infliger toutes sortes de sévices corporels pour les punir de lui avoir volé son innocence.

    Mais Sugar a beau se poser en femme dure et déterminée, on se rend rapidement compte qu'elle est surtout incroyablement humaine. Cette jeune femme qui a mené une vie sordide est capable de prendre en pitié, et même en affection, des femmes pourtant mieux loties qu'elle. Cette capacité à comprendre que nous n'avons pas tous la même résistance face aux épreuves de la vie et à compatir est ce qui m'a le plus touchée dans le drama. Sugar est peut-être une fille de mauvaise vie, elle n'en est pas moins un ange, comme le perçoit d'ailleurs immédiatement Agnès, la femme de William.

    La narration est quant à elle très bien orchestrée, s'articulant autour de la relation à la fois passionnée et fluctuante de William et de Sugar, et est servie par un très beau casting. Amanda Hale offre une Agnès tour à tour pathétique, irritante et émouvante; Gillian Anderson est une mère maquerelle sinistre et convaincante, ce qui est d'autant plus appréciable que cette chère  Scully se voit en général attribuer des rôles assez lisses...

    gillian-anderson-in-the-crimson-petal-and-the-white.jpg

    Si si, c'est bien Gigi

     ...Et bien sûr Romola Garai qui est juste sublime.

    garaiasugar.jpg

    "Sugar never disappoints"

    Ajoute à cela une musique envoûtante composée par Cristobal Tapia de Veer que tu peux retrouver ici  (j'ai un faible pour "Sugar" et "Lonely Escape B") et on obtient un téléfilm addictif, plein de noirceur et de sensualité.

    Seul regret? Comme nombre de dramas anglais, il est inédit chez nous et donc visionnable en version originale anglaise uniquement... En espérant qu'Arte, après la diffusion de leur thema consacré à Jane Austen cet été, ait envie de démocratiser quelques-uns des excellents period dramas que savent réaliser nos voisins anglais!

    Suite à ce vœu pieux, je te souhaite une bonne soirée et te dis à bientôt ami lecteur!