Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

enquête

  • "Le requiem des abysses" de Maxime Chattam

    Catégories : Livres

    Éditeur: Albin Michel

    Date de parution: Mai 2011

    Nombre de pages: 454

     

    Résumé:

     

    Au début des années 1900, la France est en proie à d'étranges phénomènes. A Paris, les momies disparaissent des musées, les médiums succombent à des morts mystérieuses, et les rumeurs les plus folles courent les cercles occultes. A quelques kilomètres de là, dans les campagnes, une chose sans nom décime des familles entières selon des rites d'une infinie barbarie.

    Hanté par ses propres démons, fasciné par le Mal, le romancier Guy de Timée se lance à la poursuite de la créature.

    Après Léviatemps, le nouveau thriller de Maxime Chattam nous entraîne des brumes du Vexin à celles d'un Paris ésotérique dans un terrifiant voyage dans le temps et le doute.

     

    requiem_des_abysses.jpg

    "Le requiem des abysses" est le deuxième volet du diptyque de Maxime Chattam, ouvert avec le "Léviatemps". 

    Comme je suis un peu étourdie, je n'avais pas vu qu'il s'agissait d'une suite, mais ça ne m'a pas handicapée outre mesure dans ma lecture.

    Ce roman, qui mêle enquête et horreur, est rythmé et captivant. 

    Il se découpe en deux parties distinctes, la première se passant en province où Guy et Faustine sont venus trouver le repos. Malheureusement leur trêve sera vite interrompue par des meurtres sanglants dans le voisinage.

    L'enquête contraint ensuite Guy à retourner seul à Paris pour la seconde partie du roman, où il retrouvera de vieux amis mais sera aussi confronté à un ancien cauchemar.

    Ce roman présente une double énigme et si j'avais trouvé facilement la première, je me suis bien faite menée en bateau par Maxime Chattam concernant la deuxième...

    Comme à son habitude, l'auteur a une écriture agréable et efficace, le travail de documentation est poussé et le scénario tient en haleine. 

    J'ai passé un très bon moment avec ce livre, dont je préfère signaler que certains passages sont un peu gore (notamment concernant les meurtres du Vexin).

    Pour clore son diptyque, l'auteur offre à son personnage de brèves mémoires sous forme d'épitaphe, dans lequel Guy de Timée partage sa vision du monde à la fin de sa vie, soit quasiment à l'époque contemporaine. Ces quelques pages sont à mon sens remarquables et valent à elles seules la lecture de cette oeuvre.

    En conclusion, "Le requiem des abysses" est un bon polar, avec des frissons horrifiques et une pointe de fantastique. Cela étant, je lui préfère toujours une des premières oeuvres de Maxime Chattam, "Le 5e règne".

     

     
    Une lecture dans le cadre du Challenge: 

    challenge.jpg

  • "Un employé modèle" de Paul Cleave

    Catégories : Livres

     

    Editeur: Sonatine

    Date de parution: 20 Mai 2010

    Nombre de pages: 423

     

    RésuméChristchurch, Nouvelle-Zélande. Joe Middleton contrôle les moindres aspects de son existence. Célibataire, aux petits soins pour sa mère, il travaille comme homme de ménage au commissariat central de la ville. Ce qui lui permet d'être au fait des enquêtes criminelles en cours. En particulier celle relative au Boucher de Christchurch, un serial killer sanguinaire accusé d'avoir tué sept femmes dans des conditions atroces. Même si les modes opératoires sont semblables, Joe sait qu'une de ces femmes n'a pas été tuée par le Boucher de Christchurch. Il en est même certain, pour la simple raison qu'il est le Boucher de Christchurch. Contrarié par ce coup du sort, Joe décide de mener sa propre enquête afin de démasquer lui-même le plagiaire. Et, pourquoi pas, de lui faire endosser la responsabilité des autres meurtres. Variation sublime sur le thème du tueur en série, ce roman d'une originalité confondante transfigure tous les clichés du genre et révèle un nouvel auteur, dont on n'a pas fini d'entendre parler.

     

    serial killer,thriller,nouvelle zélande,enquête,sonatine,boucher de christchurch

    "Un employé modèle" est un de ces livres qu'on ne lâche pas avant de l'avoir terminé. Le premier roman de Paul Cleave est d'une efficacité redoutable, au rythme soutenu et à l'intrigue passionnante.

     

    L'auteur attribue à son personnage, Joe, toutes les caractéristiques "standards" du tueur en série: reconnaissance sociale proche de zéro, adolescence difficile, père décédé et mère abusive, empathie inexistante, intelligence implacable qui lui permet d'enfiler durant la journée le costume de "Joe le lent", ce garçon attardé que tout le monde aime bien.

     

    Très éloigné d'un Hannibal Lecter, Joe Middleton aurait plus de points communs avec Dexter Morgan. Car oui, le tueur - ignoble dans ses actes - est pourtant attachant par certains côtés, et même souvent drôle alors qu'inversement, la "gentille" est d'une naïveté confondante et d'une bigoterie à la limite du supportable. Ce coup de hache enthousiaste dans le dos du manichéisme est le véritable tour de force de Paul Cleave.

     

    On passe donc un excellent moment avec ce roman pour lequel l'éditeur avait réalisé la présentation vidéo ci-dessous.

     




    Un employé modèle par sonatine-editions
     

  • "Le chat qui mangeait de la laine" de Lilian Jackson Braun

     

    Editeur: 10 (Collection Grands Détectives)

    Date de parution: 21 Octobre 2010

    Nombre de pages: 221

     

     

    RésuméQuand on est reporter culinaire, il faut s'attendre à tout, comme être nommé responsable du supplément Décoration du Daily Fluxion ! Introduit dans le milieu raffiné des décorateurs d'intérieur, Jim Qwilleran déniche la maison idéale pour la une de son magazine : celle d'un excentrique collectionneur de jades. Mais le lendemain de la parution, les pierres ont disparu et la femme du propriétaire est décédée. Pour ne rien arranger, le deuxième numéro fait scandale. Suspectant un complot, Jim ne tarde pas à découvrir que même les plus jolis vernis s'écaillent... et que la nouvelle et curieuse lubie de son siamois Koko va le mener tout droit à la solution du crime.

    131094560072.jpg

    J'ai découvert la série "Le chat qui..." de Lilian Jackson Braun il y a une dizaine d'années et je ne m'en lasse pas (je les lis dans le désordre mais ça n'empêche pas leur bonne compréhension).

     

    Jim Qwilleran, Qwill pour les intimes, se retrouve toujours embarqué dans des enquêtes criminelles pour lesquelles son chat siamois Koko -qui aurait des pouvoirs psychiques- lui apporte une aide déterminante. Ce tome (le deuxième de la série) ne déroge pas à la règle, mêlant toujours suspense, humour et considérations félines; on y apprend aussi comment Yom Yom, la "fiancée" de Koko, est adoptée par Qwill.

     

    Cette série de livres se caractérise par une narration simple mais efficace, des personnages pittoresques, la valorisation d'un certain art de vivre (c'est de plus en plus vrai au fil des romans), en particulier de la gastronomie, et enfin par cette description pleine d'amour des chats et de leurs comportements. 

     

    Ce tome, bien qu'il ne soit pas mon préféré à ce jour (C'est "Le chat qui voyait rouge" pour son ambiance que n'aurait pas reniée Agatha Christie), est un véritable plaisir de lecture, que je conseille pour égayer un peu ces journées d'hiver maussades.