Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

livres jeunesse

  • "Les contes de Noël de Pierre Lapin" de Beatrix Potter

    Rien ne dit "trop mignooon!" plus que les vidéos de chatons sur youtube... ou que les illustrations de Beatrix Potter!

    Aujourd'hui, dans le cadre du challenge "Il était deux fois Noël", c'est la journée des enfants au chalet. Pour divertir ces petits lutins, nous leur proposons de beaux albums de Noël!

    J'ai choisi "Les contes de Noël de Pierre Lapin" de Beatrix Potter, que je trouve aussi charmants qu'intemporels.

    pierre lapin livre.jpg

     

    L'éditeur Gallimard nous offre avec cet album huit nouvelles de l'auteur:

    ♥ Pierre Lapin

    ♥ Le sucre cassonade

    ♥ Le tailleur de Gloucester

    ♥ Jeannot Lapin

    ♥ Sam Balance

    ♥ La famille Flopsaut

    ♥ Deux vilaines souris

    ♥ Le Noël des Lapins

    ainsi qu'une sélection de belles cartes de Noël illustrées par Beatrix. 

     

    On retrouve donc le petit Pierre Lapin, et son cousin Jeannot, dont le succès auprès des enfants ne se dément pas un siècle après la première publication de leurs aventures.

     

    pierre lapin.jpg

     

    Les illustrations sont vraiment magnifiques. Beatrix Potter était une grande amoureuse de la nature et passait beaucoup de temps à observer la faune des campagnes. La justesse de ses représentations traduit bien cela et on s'attache beaucoup à ces petits personnages "humanisés". En effet, ils aiment porter de beaux vêtements, fêter Noël et éventuellement fumer la pipe (le tabac des lapins est en fait de la lavande).

    Chaque personnage a son caractère et agit en conséquence. Ainsi les Lapins aventuriers iront par trois fois risquer leur peau dans le jardin de Monsieur MacGregor, et les souris gourmandes mettront à sac une maison de poupées. 

    deux vilaines souris.jpg

     

    Les aventures sont aussi intéressantes que les illustrations. Elles délivrent des messages au jeune lecteur: avec le conte de Pierre Lapin par exemple, l'enfant comprendra que si sa maman lui dit de ne pas aller dans un endroit qu'elle juge dangereux, c'est qu'elle a une bonne raison.

    Elles sont aussi très tendres et mettent en avant l'importance de l'entraide, comme dans "Le tailleur de Gloucester" où le chat Simon se sent honteux de ne rien faire pour son maître malade, alors qu'une bande de souris oeuvre durement pour aider ce dernier.

     

    tailleur de gloucester.jpg

     

    En conclusion, "Les contes de Noël de Pierre Lapin" est une très jolie lecture pour les petits, mais aussi pour les adultes qui ont gardé leur âme d'enfant! 

    A noter: L'actrice Emma Thompson a écrit de nouvelles aventures de Pierre Lapin, en collaboration avec l'illustratrice Eleanor Taylor. Ça a l'air prometteur!

     

    On se retrouve demain pour la playlist de Noël

    logo3.jpg

  • "Waterloo Necropolis" de Mary Hooper

    Éditeur: Les Grandes Personnes

    Date de parution: 1er Septembre 2011

    Nombre de pages: 320

     

    RésuméLondres, 1861. Grace Parkes, presque 16 ans, vient d'accoucher d'un enfant mort-né. Afin de lui donner une sépulture décente, la jeune fille embarque à bord de l 'express funéraire Necropolis, en direction du cimetière de Brockwood.

     

    Elle fera là-bas une rencontre décisive en la personne de Mr et Mrs Unwin, propriétaires d'une des plus grandes entreprises de pompes funèbres de la capitale, qui lui proposent de l'employer comme pleureuse d'enterrement. D'abord réticente, Grace se verra bientôt contrainte d'accepter leur offre, après qu'elle et sa sœur Rose, qui survivent à peine en vendant du cresson, soient expulsées de leur pension...

     

    Waterloo-Necropolis.png

    "Waterloo Necropolis" narre les mésaventures de deux jeunes orphelines de bonne famille qui luttent pour leur survie, ayant pour seule attache et seule force l'amour qui les lie. On vit l'histoire à travers le récit de Grace, la sœur intelligente et courageuse qui prend soin de son aînée simple d'esprit, Lily. Ces deux jeunes filles font face à des personnages peu recommandables déterminés à leur nuire de toutes les manières possibles. Des êtres purs face à des diables d'hommes dans l'Angleterre du 19e siècle: la parenté avec Dickens est évidente, l'auteur lui rend d'ailleurs hommage de manière subtile au fil des pages.

     

    L'intrigue, si elle est très bien menée, reste assez prévisible et c'est surtout pour son ambiance que j'ai aimé le livre. Le travail de documentation de Mary Hooper est remarquable: l'épidémie de choléra, le décès du Prince Albert, la fascination pour la mort et les rites funéraires, l'incroyable train mortuaire et le cimetière de Brookwood, la détresse des pauvres, les asiles et les entrepôts dortoirs... Tout y est dépeint avec une telle précision littéraire qu'on s'y projette sans peine.

     

    "Waterloo Necropolis" est un très bon roman jeunesse, plutôt à destination des lycéens car certains passages sont assez durs, et qui saura aussi séduire les adultes.

     

    En complément, si le sujet du train funéraire t'intéresse, voilà deux liens en anglais traitant du sujet:

     

    La page Wikipedia

    Un article de Paul Slade pour Forteantimes (The World of strange phenomena)

  • "Blanche ou la triple contrainte de l'Enfer" d'Hervé Jubert

    Je sais ami lecteur, c'est terrible, mais on savait que ça allait arriver un jour: le challenge Halloween se termine. 

    Mais avant de remballer nos maléfices, il nous reste encore cette étape franchouillarde!

    J'ai fini mes lectures d'Halloween avec "Blanche ou la triple contrainte de l'Enfer" d'Hervé Jubert.

    Résumé:

    Paris, 1870. L'armée prussienne encercle la ville. Les Parisiens sont prisonniers et l'hiver s'annonce terrible. Blanche, 17 ans, est prise au piège comme les autres. Heureusement, son oncle Gaston, commissaire à la Sûreté, est là pour la protéger. Mais une enquête difficile le préoccupe... Un cadavre est retrouvé dans les jardins du Palais-Royal, un tatouage occulte sur le bras gauche. Blanche, passionnée par les méthodes d'investigation, se met en tête d'aider Gaston, et sa route croise bientôt celle d'un deuxième mort, tatoué lui aussi. Dans une ville guettée par la famine, la jeune fille plonge au coeur d'une terrible vengeance, aux frontières de la magie noire.

    blanche-ou-la-triple-contrainte-de-l-enfer-1.jpg

    J'ai été très agréablement surprise par "Blanche ou la triple contrainte de l'Enfer". J'avais lu que c'était un bon roman jeunesse, et je me suis retrouvée scotchée à un très bon roman d'enquête tout court.

    Première surprise: le style. Hervé Jubert possède une fort jolie plume, il a su à la fois adapter son style à celui des écrivains contemporains de l'époque de son roman (la fin du XIXe siècle), tout en gardant un verbe vivant et empreint d'humour.

    Deuxième surprise: la recherche documentaire exemplaire menée par l'auteur. J'ai particulièrement aimé cet aspect, d'autant que j'ai un faible pour cette période historique. Du siège de Paris par les Prussiens au fonctionnement de la police, en passant par la culture de l'époque: tout est vraisemblable et très détaillé. En bonus, Sarah Bernhardt joue un rôle non négligeable dans le roman. Cette femme me fascine et j'avais déjà été ravie de la trouver dans "Oscar Wilde et le cadavre souriant" de Gyles Brandreth.

    L'enquête en elle-même ne manque pas non plus d'originalité, on suit les avancées parallèles de Blanche et de son oncle, reconstituant ainsi les pièces du puzzle plus vite que les protagonistes, sans pour autant arriver à la bonne conclusion avant eux.

    Si vraiment je devais reprocher quelque chose à ce livre, je dirais que j'ai eu du mal à apprécier les descriptions de la gastronomie en temps de siège. A savoir comment accommoder chiens, chats, rats, avant de s'attaquer aux animaux du zoo. L'anecdote a beau être véridique (tu peux aller voir , c'est immonde), elle n'en donne pas moins le haut-le-coeur à la végétarienne que je suis.

    En conclusion, Blanche Paichain est un croisement réussi entre Sherlock Holmes et Indiana Jones, version parisienne en bottines, et je lirais avec plaisir les deux tomes suivants.

    Pour en savoir plus, Blanche a un site dédié, c'est par ici!