Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • "Waterloo Necropolis" de Mary Hooper

    Éditeur: Les Grandes Personnes

    Date de parution: 1er Septembre 2011

    Nombre de pages: 320

     

    RésuméLondres, 1861. Grace Parkes, presque 16 ans, vient d'accoucher d'un enfant mort-né. Afin de lui donner une sépulture décente, la jeune fille embarque à bord de l 'express funéraire Necropolis, en direction du cimetière de Brockwood.

     

    Elle fera là-bas une rencontre décisive en la personne de Mr et Mrs Unwin, propriétaires d'une des plus grandes entreprises de pompes funèbres de la capitale, qui lui proposent de l'employer comme pleureuse d'enterrement. D'abord réticente, Grace se verra bientôt contrainte d'accepter leur offre, après qu'elle et sa sœur Rose, qui survivent à peine en vendant du cresson, soient expulsées de leur pension...

     

    Waterloo-Necropolis.png

    "Waterloo Necropolis" narre les mésaventures de deux jeunes orphelines de bonne famille qui luttent pour leur survie, ayant pour seule attache et seule force l'amour qui les lie. On vit l'histoire à travers le récit de Grace, la sœur intelligente et courageuse qui prend soin de son aînée simple d'esprit, Lily. Ces deux jeunes filles font face à des personnages peu recommandables déterminés à leur nuire de toutes les manières possibles. Des êtres purs face à des diables d'hommes dans l'Angleterre du 19e siècle: la parenté avec Dickens est évidente, l'auteur lui rend d'ailleurs hommage de manière subtile au fil des pages.

     

    L'intrigue, si elle est très bien menée, reste assez prévisible et c'est surtout pour son ambiance que j'ai aimé le livre. Le travail de documentation de Mary Hooper est remarquable: l'épidémie de choléra, le décès du Prince Albert, la fascination pour la mort et les rites funéraires, l'incroyable train mortuaire et le cimetière de Brookwood, la détresse des pauvres, les asiles et les entrepôts dortoirs... Tout y est dépeint avec une telle précision littéraire qu'on s'y projette sans peine.

     

    "Waterloo Necropolis" est un très bon roman jeunesse, plutôt à destination des lycéens car certains passages sont assez durs, et qui saura aussi séduire les adultes.

     

    En complément, si le sujet du train funéraire t'intéresse, voilà deux liens en anglais traitant du sujet:

     

    La page Wikipedia

    Un article de Paul Slade pour Forteantimes (The World of strange phenomena)

  • Je reviens

    Bonjour ami lecteur!

     

    J'avais disparu de la blogosphère depuis deux mois pour une quantité de raisons, dont principalement celles-ci...

    1) Les épousailles

    Ça y est, Angélas a la corde au cou (mais pas encore la bague au doigt, j'y reviendrais plus tard).

    C'était le 06 Juillet, c'était merveilleux, mais tout ça prend du temps.

    Avant, mais aussi après! Car oui, dis-toi bien petite bridezilla en herbe qui me lit en cet instant: même après la nuit de noces tu auras du pain sur la planche avec les dernières factures à régler, les remerciements à envoyer, l'album photos à concocter (le mien n'est toujours pas fait d'ailleurs). Ceci dit, c'est aussi l'occasion de se remettre dans l'ambiance du jour J.

    Quelques clichés pour rire un peu...

    Funny-Wedding-Pictures-Ugly-Bride-Groom-Smoking.jpg

    Du redneck

    gagnant.jpg

    Du kitsch

    Worst-wedding-photos-3.jpg

    Du désarroi

    humour5.jpg

    De la pub de régime

     

    2) J'ai cramé mon PC

    Oui encore. Enfin pour être exacte, mon chat a cramé mon PC. En lui vomissant dessus. Deux fois.

    !cid_part14_01010406_06020006@free.jpg

    Ouais, tu peux te cacher chat-démon (c'est pas lui mais il avait un comportement très similaire après son forfait)

     

    Mais ça y est, je reviens et je suis contente de te retrouver ami lecteur! A venir de la chronique de livres évidemment, dont un tout de suite sur "Waterloo Necropolis" de Mary Hooper.

     

    Bonne soirée et à très vite!